Cette semaine, j’ai le plaisir de t’apporter ma conversation avec Mathilde Maillard, créatrice du podcast “Bien dans ma thèse” et du talk show Twitch “Le doctorat part en live!” Une conversation entre deux podcasteur.e.s est souvent animée et dynamique. Avec Mathilde, le fait qu’elle est une influenceuse qui se dédie à la promotion du doctorat a rendu notre échange encore plus intéressant 🙂

Ce que tu apprendras dans cet épisode :

  • Le parcours atypique de Mathilde et l’intérêt d’un parcours interdisciplinaire
  • L’intérêt de bouger entre stage, master et doctorat
  • Les défis qu’apportent le COVID et le Brexit aux voyages pendant la thèse
  • Comment le podcast Bien dans ma thèse est né
  • Comment un doctorat nous prépare pour l’entrepreneuriat
  • Les conseils de Mathilde Maillard pour être bien dans sa thèse même en temps de pandémie

Tu aimes Papa PhD ? Laisse-moi un commentaire ici – une courte phrase suffit ! Et inclus ton identifiant Twitter – comme ça je pourrai te remercier personnellement !

Mathilde Maillard

Mathilde Maillard est en troisième année de Doctorat au sein du laboratoire MATEIS à l’INSA de Lyon. Sa thèse s’intitule : Relation entre propriétés rhéologiques, mécaniques et imprimabilité de pièces mono et multi-matériaux céramiques réalisées par fabrication additives. En gros, elle utilise une imprimante 3D pour fabriquer des pièces céramiques qui seront utilisées dans le domaine biomédical.

Merci Mathilde!

Si cet entretien avec Mathilde Maillard t’a plu, fais-lui en part en cliquant sur le lien ci-dessous et en lui laissant un message sur LinkedIn :

Clique ici pour la remercier sur LinkedIn !

Clique ici pour partager avec David le principal message que tu retiens de cet épisode !

Les perles de sagesse de Mathilde :

« Moi, j’irais même un peu plus loin. Maintenant je trouve dommage les gens qui font toute leur scolarité, jusqu’au doctorat, au même endroit et qui font leur stage au même endroit. Et vraiment, moi je pense qu’il faut arrêter de penser comme ça, même si des fois, oui, c’est facile parce que les profs vous connaissent. Oui, c’est facile, mais en fait, ce n’est pas ça, et je pense qu’il faut aller au-delà de ça et, justement, encourager les étudiants à ne pas rester au même endroit, à ne pas faire leur stage au même endroit, à ne pas faire leur doctorat au même endroit. »

« Oui, en France, il y a ce mouvement de parler de la startup, de rendre ça normal, de rendre ça possible et de dire aux gens “Vous avez les compétences, vous avez la possibilité de le faire.” Malheureusement, encore une fois, ce qui peut freiner des doctorant.e.s, c’est toujours pareil – c’est l’équipe encadrante et que, malheureusement, parfois on peut se trouver face à des directeurs, directices de thèse qui sont complètement réfractaires à ce domaine-là. qui ne voient pas du tout l’intérêt de valoriser ses travaux de recherche autre que dans le domaine public. »

Les ressources de cet épisode :

Tu aimeras aussi ces épisodes :

Elodie Chabrol – La passion pour la science et pour la vulgarisation : PapaPhD.com/33

Elodie Cheyrou – Rapprocher science et société : PapaPhD.com/91

Émilie Doré – Venir en aide aux doctorant.e.s en SHS : PapaPhD.com/112

Martha Boeglin – Débloquer la rédaction de thèse : PapaPhD.com/96

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.